Personnages célèbres
Accueil » Patrimoine/Culture»Personnages célèbres

Personnages célèbres

Si tu veux briller en société, potasse nos célébrités !

Hector Berlioz (1803-1869)

Le plus grand compositeur de musique romantique du 19ème siècle. Rien que ça ! Précurseur, passionné, amoureux… il est mis à l’honneur chaque année à l’occasion du Festival Berlioz. Cet évènement attire dans sa vie natale, La Côte-Saint-André, près de 20 000 mélomanes. Ne manquez pas non plus la découverte du Musée Hector-Berlioz.

Johan Barthold Jongkind (1819-1891)

Natif de Hollande, jongkind fut le précurseur de la peinture Impressionniste. Il vint s’installer à La Côte Saint André, les quinze dernières années de sa vie. C’est ici qu’il peignit ses plus belles aquarelles.
Télécharger le dépliant : »Dans les pas du peintre Jongkind« .

Louis Mandrin (1725-1755)

A Saint Etienne de Saint Geoirs, la légende dorée de Mandrin (le bandit bien aimé), perdure toujours avec ferveur auprès d’une grande partie de la population. Les « Mandrinades », festivités organisées tous les 5 ans en l’honneur du héros local en sont la brillante illustration

Le jeune contrebandier, célèbre pour sa lutte auprès des plus pauvres, est né à Saint-Etienne-de-Saint-Geoirs où résonne dans tous les ruelles la fameuse complainte : « Nous étions 20 ou 30, brigands dans une bande… ».

 

 

 

mandrinades 3

Les Mandrinades

Les raisons de cette ferveur sont probablement à trouver dans les déboires de Mandrin et de sa famille.
Il a 17 ans lorsque son père meurt, le laissant chef de famille de 9 enfants. Des démêlées avec la justice, la pendaison de son frère Pierre et l’échec financier de la fourniture de mulets à l’attention de l’armée française qui combattait en Italie, en ont fait un révolté. C’est précisément cette dernière injustice qui le fait entrer en lutte sans merci contre les fermiers généraux et dans la contrebande.

Louis MANDRIN…en quelques dates.
1724 : François-Antoine MANDRIN épouse Marguerite VEYRON-CHURLET
1725 : Le 11 février, naissance à Saint Etienne de Saint Geoirs de Louis MANDRIN
1742 : Le 21 janvier, mort de son père François-Antoine MANDRIN
1748 : MANDRIN est ruiné après son engagement auprès de l’armée de Provence
1753 : Le 30 mars, rencontre au mas des Serves (Chemin de la « Vie profonde ») et mort des frères ROUX
1753 : Le 21 juillet, MANDRIN est condamné à la roue par contumace
1754 : De janvier à mai 1755, les six campagnes de MANDRIN
1755 : Le 11 mai, capture de MANDRIN au Château de Rochefort

Le 26 mai, mort de MANDRIN, après tortures, à Valence.

On peut dire sans a priori particulier que la lutte contre les impôts a pris naissance en Isère avec Louis Mandrin dans les années 1754-1755. Deux siècles plus tard on assistait à de nouveaux réveils de cette manifestation de mécontentement et de révolte à l’encontre de la fiscalité.

A St Etienne de ST Geoirs, vous apercevrez : 
– Place Louis MANDRIN : Maison forte de Varanin, Maison de Marguerite Veyron Churlet, mère de Louis Mandrin (Propriété Privée),
– Face à la Halle : Ancienne maison de la Famille Mandrin (Propriété Privée).

N’hésitez pas à pousser votre curiosité jusqu’à la bibliothèque Municipale, 180 ouvrages sur Mandrin et l’arbre généalogique de la Famille Mandrin.

 

Rose Valland (1898-1980)

Décidément ville de résistants, Saint-Etienne-de-Saint-Geoirs vit naître également Rose Valland. Historienne d’art, résistante et capitaine de l’armée française, elle a participé au sauvetage d’oeuvres d’art volées par les nazis pendant et après la Seconde Guerre Mondiale. Une fresque lui rend hommage dans la ville.